La santé mentale :

L'intervention précoce face aux troubles psychiques par la sensibilisation, la formation et le case management.

Nous sommes convaincus, qu’en cas de troubles psychiques émergents, plus une intervention est précoce, plus les chances de retrouver une vie la plus autonome possible sont élevées.

Qui sommes nous ?

woman placing sticky notes on wall

PREPSY est une association engagée à promouvoir l’intervention précoce en santé mentale. Il s’agit d’une association de loi 1901 à but non lucratif situé dans le 13eme arrondissement de Paris.

A l’échelle locale, via le programme Focus, le SAMSAH (Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés), accompagne les jeunes de 16 à 25 ans atteints de troubles psychiques dans leur réhabilitation psychosociale, c’est-à-dire dans l’objectif de réussite de leurs projets et leur rétablissement en renforçant leur capacité et compétences.

A l’échelle nationale, nous œuvrons pour une amélioration de la compréhension et la prise en charge des troubles psychiques à travers deux programmesClic, Contact. Pour relever les multiples défis de la prévention et de la remédiation des troubles psychiques, notre équipe pluridisciplinaire comprend : psychiatre, neuropsychologue, psychologues, infirmiers, aide-soignant, conseiller d’insertion professionnelle, éducatrice spécialisée, pair aidant, chef de projet, chargé de missions…

Notre vision

Notre vision, globale et inclusive, repose sur l’idée que chacun, quel que soit son parcours, devrait bénéficier de ressources utiles et des services de qualité pour l’amélioration de sa situation. Notre mission inclut des actions de sensibilisation, d’information, d’accompagnement de proximité et de soutien des proches. Avec vous, nous nous efforçons de faciliter votre accès aux soins, tout en luttant contre la stigmatisation associée aux troubles psychiques.

three person sitting on grass during golden hour

Une Initiative Numérique pour une Intervention Précoce face aux troubles psychiques

Comment ?

Prépsy Clic ! est une initiative qui vise à faciliter l’intervention précoce lors des premiers épisodes psychotiques. Notre objectif est de raccourcir le délai de l’accès aux soins et aux services médico-sociaux en fournissant une information optimiste, encourageante et déstigmatisante. Nous travaillons en trois étapes clés:

  • la création de stratégies de communication numérique adaptées
  • la constitution de communautés d’usagers via la pair-aidance numérique
  • la maximisation des effets de nos initiatives

Actualités

Explorez nos articles 

Comprendre la santé mentale

Parle-t-on de santé mentale sans parler de santé et vice versa ?

La santé mentale est un sujet important qui mérite notre attention. C’est un équilibre délicat entre fragilité et résilience, et il est essentiel de comprendre les signes d’apparition des troubles pour mieux les prévenir.

Les principales formes de troubles psychotiques

La classification des principales formes de troubles psychotiques évoqué ici sont inspiré de la classification diagnostique internationale DSM-5 de 2013.

  • L’épisode psychotique bref
  • La schizophrénie
  • Les troubles schizo-affectifs (troubles de l’humeur, dépression et troubles bipolaires)
  • Les troubles délirants
  • Les psychotiques secondaires liés à la consommation d’une substance.

Une approche proactive pour prévenir les troubles psychotiques chez les jeunes patients

L’intervention précoce est une approche de soins qui vise à offrir une prise en charge adaptée aux jeunes patients présentant un premier épisode psychotique. Cette approche proactive a pour objectif de proposer rapidement des soins appropriés pour prévenir une évolution défavorable au long cours. Elle se traduit par la volonté d’instituer rapidement des soins intégrés et adaptés au stade évolutif de la maladie, en veillant à limiter la stigmatisation, à faciliter l’adhésion des jeunes aux soins et à les réinsérer au mieux dans leur trajectoire de vie.

Accès à l’emploi et déterminants du retour à l’emploi

L’insertion professionnelle est un enjeu majeur pour les personnes atteintes de handicap psychique. Les obstacles à l’accès à l’emploi sont nombreux, mais il existe des solutions pour faciliter leur insertion dans le milieu professionnel. Dans cet article, nous allons aborder les différents déterminants du retour à l’emploi, les avantages et inconvénients du milieu professionnel ordinaire et protégé, ainsi que la reconnaissance qualité travailleur handicapé.

L’environnement de vie et de soin dans les troubles psychiques

L’environnement est un concept qui englobe divers aspects de notre vie quotidienne. Il peut être défini comme l’ensemble des conditions physiques, sociales et culturelles dans lesquelles nous évoluons. Dans le contexte des troubles psychiques, l’environnement joue un rôle crucial dans le bien-être mental et la qualité de vie des individus.

Droits sociaux et handicap psychiques

  • Quelles sont les moyens pour être protégé administrativement en situation de handicap?
  • Comment être aidé lors des déplacements?
  • Quelles sont les ressources pour soutenir l’entourage d’une personne en situation de handicap?
  • Quels sont les rôles de la Maison Départementale des Personnes Handicapées?
  • Comment être remboursé de mes soins médicaux?

Une approche transversale de la santé mentale

Nos missions
Un Européen sur quatre, tous âges confondus, est touché par des troubles psychiques, tels que la dépression, l’anxiété, le trouble bipolaire, la schizophrénie, ou les troubles du spectre autistique, au cours de sa vie. Face à ce constat, Prépsy agit, promeut et évalue des actions medico-sociales et organisationnelles innovantes.

Une durée de psychose non traitée trop longue

Une durée de psychose non traitée trop longue peut avoir des conséquences graves, y compris une détérioration de la santé mentale, une perte de fonctionnalité, un isolement social et un risque accru de comportements autodestructeurs. Une intervention précoce est donc essentielle pour minimiser ces risques et favoriser le rétablissement.

Promotion de l'intervention précoce

L’intervention précoce est cruciale car elle permet de détecter et de traiter les problèmes de santé mentale dès leur apparition, augmentant ainsi les chances d’un rétablissement complet et rapide. En promouvant cette approche, nous aidons à sensibiliser le public à l’importance de reconnaître les signes précoces de détresse psychologique et encourageons les personnes à chercher de l’aide dès que possible. Cela peut non seulement améliorer la qualité de vie des individus concernés, mais aussi réduire l’impact à long terme sur les familles et les communautés. En fin de compte, la promotion de l’intervention précoce contribue à une meilleure santé mentale pour tous.

Diffusion du modèle français de case management

Nous avons pour objectif l’amélioration des conditions de vie, de l’inclusion sociale et de la citoyenneté en diffusant un modèle organisationnel médico-social basé sur l’”aller-vers”, l’autodétermination (empowerment), le case management et l’intégration des services. Prépsy est affiliée à l’International Early Psychosis Association (IEPA) et est membre fondatrice de l’association francophone pour la promotion du case management en santé (AFPCMS).

Ils nous font confiance.

Perte d'identité

Définition

La dépersonnalisation est un phénomène psychologique caractérisé par une altération de la perception de soimême. Cela se traduit par une sensation de détachement ou de distanciation par rapport à son propre corps, à ses pensées et à son environnement. Les personnes vivant des épisodes de dépersonnalisation peuvent ressentir une observation externe de leur propre vie, comme si elles étaient spectatrices de leurs propres actions. 

Causes

Bien que des degrés de dépersonnalisation puissent survenir temporairement en cas d’anxiété ou de stress, la déréalisation chronique est souvent liée à des traumatismes graves ou un stress prolongé. Des facteurs tels que :

  • Des traumatismes passées ou violences psychologiques ou psychiques
  • Négligence pendant l’enfance
  • La perte inattendue d’un proche
  • Des antécédents de violence domestique

Traitement

La perte d’identité peut disparaître sans traitement. On ne traite la personne que si son trouble persiste, est récurrent ou est source de souffrance.

La dépersonnalisation est souvent associée ou déclenchée par d’autres troubles mentaux (comme l’anxiété ou la dépression) qui nécessitent un traitement. Il est également nécessaire de s’occuper des sources de stress ayant déclenché les symptômes ou susceptibles d’avoir contribué au développement de ces symptômes. Le traitement peut comprendre des médicaments anxiolytiques et antidépresseurs, une thérapie comportementale et cognitive…

Aider un proche

Proposez respectueusement l’idée d’une séance de thérapie pour explorer les symptômes. Soyez conscient que demander de l’aide peut être difficile, assurez-lui de votre soutien même en cas de silence. Respectez les limites en évitant d’insister si la personne ne souhaite pas discuter de ses symptômes ou de traumatismes passés. Restez présent pour éviter des blessures potentielles et essayez de rassurer la personne dans un environnement calme et isolé, l’accompagnant si possible à prendre l’air.

Idées noires

Définition

Les “idées noires” représentent des pensées persistantes et négatives, souvent teintées de pessimisme et de désespoir. Elles peuvent inclure une profonde tristesse, une dévalorisation de soi et voire des pensées suicidaires.

Si vous avez envie de mourir ou envisager le suicide comme solution à vos problèmes alors on parlera d’idées suicidaires. Avoir des idées suicidaires peut toucher tout le monde, avec environ 13% de la population générale en France en ayant fait l’expérience.

Causes

Les idées noires sont déclenchées par un ensemble de difficultés et de problèmes rencontrés, variant d’une personne à l’autre. Elles sont souvent associées à des troubles de l’humeur tels que la dépression, et peuvent être influencées par des situations stressantes, des pressions au travail, des problèmes relationnels, des événements traumatiques, ainsi que par des facteurs génétiques et environnementaux.

Traitement

Il est essentiel de reconnaître ces pensées et d’en parler à un proche ou à un professionnel de la santé mentale, comme un psychologue, un psychiatre ou un thérapeute. Ils peuvent aider à envisager des solutions alternatives. Des activités physiques régulières, un soutien social, la gestion du stress et diverses thérapies sont des stratégies de traitement courantes.

Aider un proche

Exprimez votre soutien à votre proche, montrez-lui que vous vous souciez et que vous êtes prêt à l’écouter. En l’écoutant attentivement, parfois, la simple expression des pensées peut soulager une partie du poids émotionnel. Maintenez un contact régulier pour offrir un soutien continu, encouragez à solliciter l’aide d’un professionnel de la santé mentale, et rappelez que vous n’êtes pas un substitut à un thérapeute. En cas d’urgence, sollicitez une aide professionnelle ou contactez les services d’urgence.

Délires

Définition

Le délire se manifeste par une altération de la perception de la réalité, auquel la personne adopte des croyances erronées. L’idée délirante est en rapport avec les thèmes, les croyances, et les convictions de la vie imaginaire, perçue comme authentique, influençant ainsi l’ensemble de la vie de la personne.

Causes

La cause précise du délire demeure inconnue, mais certains troubles psychiatriques peuvent déclencher ce symptôme. Dans certaines situations, comme après un accident, une consommation de substance, une malnutrition ou déshydratation, des pathologies ou une forte fièvre peuvent être à l’origine de délires aigus, limités dans le temps et disparaissant une fois la cause traitée.

La perte de réalité peut disparaître sans traitement. On ne traite la personne que si son trouble persiste, est récurrent ou est source de souffrance. 

Traitement

Des psychothérapies (thérapie par la parole) et des médicaments peuvent être prescrits pour traiter la symptomatologie délirante.

CPOA (Centre Psychiatrique d’Orientation et d’Accueil – Urgences psychiatriques, 24/7) 

Aider un proche

Lorsque vous essayez d’aider un proche souffrant de délire, adoptez une approche non conflictuelle et calme. Exprimez vos inquiétudes comme une opinion plutôt qu’un jugement, de préférence lorsque votre proche n’est pas en plein délire. Restez neutre et évitez de convaincre la personne que ses illusions ne sont pas réelles.

Hallucinations

Définition

Une hallucination est définie comme une perception sensorielle sans présence d’un stimulus détectable : par exemple voir des objets physiquement absents, ou bien entendre des voix sans que personne parle.

Causes

Les hallucinations peuvent être déclenchées par divers facteurs, ne se limitant pas aux troubles psychiatriques (notamment les troubles psychotiques). Les causes potentielles incluent 

  • l’épilepsie
  • la consommation de substances ou médicaments
  • des traumatismes
  • une fièvre élevée

Traitement

Le traitement doit être assuré par un psychiatre, et les approches varient en fonction de l’origine des hallucinations. 

  • La prescription d’antipsychotiques 
  • La prescription d’anxiolytiques 
  • Entreprendre une psychothérapie ou une psychanalyse

En cas d’hallucinations liées à la consommation d’alcool ou de stupéfiants, une cure de désintoxication peut être envisagée.

Aider un proche

Pour apporter votre soutien, parlez lentement, calmement et doucement en utilisant un langage simple. Soyez patient, car la personne peut nécessiter plus de temps pour assimiler l’information. Réduisez les stimuli en éteignant radios, télévisions et lumières vives pour diminuer le stress.

Centre Psychiatrique d’Orientation et d’Accueil – Urgences psychiatriques, 24/7 : 0145658109
15 SAMU
18  Pompiers

Anxiété

Définition

L’anxiété est un sentiment d’inquiétude, de nervosité ou de crainte face à des situations futures ou incertaines. Elle peut entraîner une respiration rapide, une agitation et une accélération du rythme cardiaque. Bien qu’une réponse normale au stress, une anxiété intense, persistante et impactant négativement la vie quotidienne peut être considérée comme un trouble anxieux.

Causes

  • Un évènement marquant
  • Un traumatisme
  • Une consommation de substance
  • Une maltraitance
  • Un harcèlement scolaire

Traitement

  • la psychothérapie
  • l’approche médicamenteuse
  • des changements de mode de vie
    • exercice physique
    • alimentation saine
    • sommeil adéquat
    • la limitation de la consommation de café et d’alcool.

Aider un proche

La patience est cruciale ; écoutez ses souhaits et respectez son rythme. Encouragez la respiration lente et profonde. Bien qu’il soit naturel de vouloir aider à surmonter les peurs, forcer la personne dans des situations inconfortables peut aggraver son anxiété.

Insomnie

Définition

L’insomnie se caractérise par des difficultés à s’endormir ou à rester endormi, pouvant entraîner une sensation de fatigue persistante au réveil. Elle peut être occasionnelle ou chronique, affectant l’énergie, l’humeur, les performances professionnelles et la qualité de vie.

Causes

Les causes de l’insomnie sont variées, telles que :

 

  • le stress
  • l’anxiété
  • les événements de la vie (mariage, déménagement, jet-lag…)
  • la prise de certains médicaments
  • la consommation de stimulants (caféine, tabac), l’alcool
  • les habitudes de sommeil perturbées.

Traitement

Si vous avez des difficultés à vous endormir, consultez un professionnel pour trouver la cause et obtenir un traitement adapté. L’insomnie aiguë peut ne pas nécessiter de traitement, mais si elle persiste et devient chronique (plus de 3x semaine pendant + de 3 mois), consultez un thérapeute.

Quelques astuces pour un retrouver un sommeil réparateur :  

  • Maintenir un rythme de sommeil régulier (horaire fixe de coucher et de lever)
  • Réduire l’exposition aux écrans au moins une heure avant le coucher
  • Éviter les repas copieux, la caféine et le tabac avant le coucher
  • Pratiquer une activité physique quotidienne

Aider un proche

Approchez la situation avec empathie, évitez d’exercer une pression. Si l’insomnie persiste, encouragez votre proche à consulter un professionnel pour une évaluation approfondie et envisager un traitement adapté.

Perte de la réalité

Définition

La déréalisation, ou perte de la réalité, est un phénomène psychologique où une personne perçoit le monde comme irréel, étrange, ou distant. Cela peut se manifester par une perception altérée de l’environnement, où les objets et les situations semblent inhabituels, flous, ou dépourvus de réalité, donnant à la personne l’impression d’être dans un rêve.

Causes

Bien que des degrés de déréalisation puissent survenir temporairement en cas d’anxiété ou de stress, la déréalisation chronique est souvent liée à des traumatismes graves ou un stress prolongé. Des facteurs tels que :

  • Des traumatismes passées ou violences psychologiques ou psychiques
  • Négligence pendant l’enfance
  • La perte inattendue d’un proche
  • Des antécédents de violence domestique

Traitement

La perte de réalité peut disparaître sans traitement. On ne traite la personne que si son trouble persiste, est récurrent ou est source de souffrance. 

La déréalisation est souvent associée ou déclenchée par d’autres troubles mentaux (comme l’anxiété ou la dépression) qui nécessitent un traitement. Il est également nécessaire de s’occuper des sources de stress ayant déclenché les symptômes ou susceptibles d’avoir contribué au développement de ces symptômes. Le traitement peut comprendre des médicaments anxiolytiques et antidépresseurs, une thérapie comportementale et cognitive…

Aider un proche

Proposez respectueusement l’idée d’une séance de thérapie pour explorer les symptômes. Soyez conscient que demander de l’aide peut être difficile, assurez-lui de votre soutien même en cas de silence. Respectez les limites en évitant d’insister si la personne ne souhaite pas discuter de ses symptômes ou de traumatismes passés. Restez présent pour éviter des blessures potentielles et essayez de rassurer la personne dans un environnement calme et isolé, l’accompagnant si possible à prendre l’air.

Désorganisation

Définition

La “désorganisation” fait référence à une altération du fonctionnement cognitif et comportemental d’une personne. Cela peut inclure des difficultés à maintenir une pensée cohérente, à organiser des idées ou à accomplir des tâches quotidiennes de manière ordonnée.

Causes

La désorganisation peut être causée par divers facteurs, notamment au niveau cognitif, émotionnel ou social. Parmi les causes les plus fréquentes, on retrouve certains troubles mentaux comme la dépression, les troubles bipolaire/schizophrénique/de la personnalité borderline, les facteurs de stress environnementaux, l’abus de substance.  

Traitement

La désorganisation étant complexe, une évaluation complète par un professionnel de la santé mentale est essentielle pour comprendre les causes spécifiques et élaborer des interventions appropriées.

 

Aider un proche

Encouragez la collaboration avec des professionnels de la santé mentale pour élaborer un plan de traitement personnalisé. Apportez un soutien émotionnel sans jugement, proposez une assistance pratique pour les tâches quotidiennes (organisation des horaires, gestion des médicaments, la création de routine) afin d’apporter structure et stabilité. Enfin, encouragez l’adoption d’un mode de vie sain, notamment par l’exercice régulier.

Dépression

Définition

La dépression est un trouble de l’humeur marqué par une tristesse persistante, un manque d’intérêt et de motivation. Elle se caractérise par une perte d’enthousiasme pour les activités habituelles, allant au-delà de la tristesse ordinaire. Ce trouble peut affecter significativement la vie quotidienne d’une personne.

Causes

Les causes peuvent inclure des déséquilibres neurochimiques, des facteurs génétiques et environnementaux comme le stress ou les traumatismes, et des facteurs psychologiques ou personnels. Les personnes qui ont vécu certaines épreuves sont plus sujettes à la dépression, comme : 

 

  • Le surmenage
  • La solitude
  • Les événements difficiles ou traumatisants (précarité, séparation, deuil)  

Aider un proche

Offrez une écoute attentive, soyez présent(e) et montrez de l’empathie sans juger. Exprimez clairement votre soutien, car parfois, une simple expression peut être bénéfique. Encouragez la personne à consulter un professionnel de la santé mentale, tel qu’un psychiatre, un psychologue ou un thérapeute, car leur expertise est cruciale pour un traitement approprié. Faites attention à votre propre santé mentale, car vous pourriez vous épuiser émotionnellement. Suggérez des activités positives comme l’exercice physique, la méditation ou la pratique de hobbies. Soyez patient(e) car la guérison prend du temps.

Traitement

Le traitement de la dépression combine différentes approches. Cela peut inclure des discussions avec un professionnel (psychothérapie comme la thérapie cognitivo-comportementale), des médicaments spécifiques (antidépresseurs), ainsi que des habitudes saines comme l’exercice, une alimentation équilibrée et des méthodes de relaxation.